Traité des fortifications, ou architecture militaire, tiré des places les plus estimées de ce temps, pour leurs fortifications : divisé en deux parties. La première vous met en main les plans, coupes, & élévations de quantité de places fort éstimées, & tenues pour très-bien fortifiées. [...]. A Paris : chez Iean Henault, MDCLXVIII [1668]