17 Titres

__jump_to_filteroptions
Recherche: Imprimeur / Éditeur = [éditeur non identifié]
 
  • Page de titre
    [Genève] : [éditeur non identifié], 1794
  • Page de titre
    Messeigneurs informés que Leurs Excellences de Berne ... ont fait depuis peu fabriquer des pièces valant vingt kreutzers ... & voulant leur donner un cours proportionné à la valeur des autres espèces reçues dans cette ville ... mes dits très-honorés seigneurs ... en fixent la valeur à dix-neuf sols de Genève ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1755]
  • Page de titre
    Sur les avis qui sont revenus à nos seigneurs, qu'il s'est répandu une quantité très considérable d'espèces étrangères, notamment des sixains de testons qu'on passe au dessus de la taxe qui en a été faite ... nos seigneurs ordonnent que les testons d'Italie, tiers de testons, sixains de testons, & douzains de testons, les paules & jules, seront interdits, & défenses sont faites à toutes personnes, d'en faire commerce ... [pour en faciliter l'écoulement, il sera établi un bureau chez les sieurs Louis Duval et fils, où on les recevra pendant un mois suivant le tarif qui suit. Tout billon étranger est interdit.]
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1749]
  • Page de titre
    Sur les avis qui sont revenus à nos seigneurs, qu'il s'est versé une quantité très considérable d'espèces d'argent étrangères, lesquelles ont cours au-dessus de leur valeur intrinsèque ... nos dits très-honorés seigneurs ont jugé convenable d'en fixer le prix ... ils ordonnent que les espèces ci-après désignées, ne pourront avoir cours à l'avenir qu'au prix suivant, ... demeurant de plus fort à ce qui a été statué sur les monnoyes de billon étranger par la publication du 7 avril 1744, taxées ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1746]
  • Page de titre
    Sur les avis qui sont venus à nos seigneurs qu'au mépris des défenses par eux faites, à diverses fois, & en dernier lieu en février 1749, de donner ou de recevoir en payement aucune monoie de billon étrangère, on continue d'en introduire ... nos dits très-honorés seigneurs interdisent de plus fort tout billon étranger ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1753]
  • Page de titre
    Sur les avis qui sont venus à nos seigneurs qu'au mépris des défenses par eux faites, à diverses fois, & en dernier lieu le 16 février 1753, de donner ou de recevoir en payement aucune monoie de billon étrangère, on continue d'en introduire ... nos dits très-honorés seigneurs interdisent de plus fort tout billon étranger ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1757]
  • Page de titre
    Sur les avis qui sont venus à nos seigneurs qu'au mépris des défenses par eux faites, à diverses fois, & en dernier lieu le 26 mars 1757, de donner ou de recevoir en payement aucune monoie étrangère de billon, on continue d'en introduire ... nos dits très-honorés seigneurs interdisent de plus fort tout billon étranger ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1759]
  • Page de titre
    Sur les avis qui leur ont été donnés, que les espèces d'argent se rendent fort rares en cette ville, & que des étrangers font enlever les écus de France, ce qui va au grand préjudice du commerce, nos dits seigneurs ont trouvé à propos de donner aux dites espèces de France une nouvelle évaluation, & en conséquence de statuer & d'ordonner, comme ils le sont par les présentes : ... [les écus à trois couronnes soit de huit au marc qui valaient 12 fl. 3 s. vaudront 12 fl. 6 s., ceux de dix au marc, vaudront, au lieu de 56 sols argent courant, dix florins; ceux aux doubles LL soit de 10 et 8/s au marc, vaudront 55 sols argent courant soit 9 florins 7 sols 6 deniers, les anciens écus de France de 9 au marc, seront reçus pour 11 florins. On gardera la même proportion pour les demi, tiers, quart et tous autres rompus des dits écus]
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1726]
  • Page de titre
    Sur les avis qui leur ont été donnés, que parmi les louis d'or de la dernière marque de trente au marc, aux couronnes de France & de Navarre, il s'en introduit dans le commerce qui sont de fausse fabrique ... défenses très expresses ... d'exposer en cette ville & d'y répandre, aucuns desdits louis d'or ou écus de la dite dernière marque ... ayant établi les sieurs Aimé Prevost, & Jean Patri & fils, maîtres orfèvres & changeurs publics, pour examiner les dites espèces & pour couper celles qu'ils reconnoîtront être altérées, ou fabriquées hors des monnoyes de France, lesquelles seront portées ensuite chez le sieur David Guainier garde de la monnoye, qui en payera la juste valeur ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1726]
  • Page de titre
    La rareté des espèces courantes ayant engagé nosdits très-honorés seigneurs, à réfléchir sur les moyens d'en procurer au public, ils ont estimé que le plus efficace est de fixer le prix de quelques espèces étrangères existantes dans la ville ... nos dits très-honorés seigneurs ordonnent qu'à l'avenir ... les espèces ci-dessous désignées auront cours, & seront reçues dans les payements comme suit ...
    [Genève] : [éditeur non identifié], [1761]